Rechercher
  • Stéphanie Gaillourdet

Allaiter son bébé c'est merveilleux, parfois c'est une évidence avant même d'être enceinte. Parfois on se pose des questions ou notre propre histoire amène des craintes, allant de la pudeur à la peur de ne pas réussir.

J'ai accompagné plusieurs mamans dans l'accomplissement de leur allaitement en tant que marraine de lait d'abord, puis en tant que sophrologue. Ma propre expérience m'a beaucoup apporté.

Ce que j'en retire c'est que chaque allaitement est différent, aussi chez une même mère.

Que la motivation est un élément précieux, mais pas seulement. Parfois ça ne se passe pas aussi sereinement que l'on s'y attendait, des douleurs s'installent et avant même qu'on aie pu en trouver l'origine, on perd la force, la motivation et allaiter devient plus un supplice qu'un plaisir...

En choisissant de se préparer à l'allaitement avec à la sophrologie, on peut anticiper plusieurs freins et obstacles, renforcer ses capacités, laisser de côtés des croyances anciennes et un vécu traumatisant.




Et d'autres fois tout se passe à merveille, dès le début! on profite de merveilleux instants et on s'émerveille de voir comment notre bébé grandit grâce à ce nectar précieux. Mais arrive le redouté retour à la vie professionnelle après une longue pause maternelle, le stress s'installe, que l'on veuille "sevrer" son bébé ou non, cela peut devenir sources d'angoisses.

La sophrologie vous accompagnera pour vivre cette transition et je vous orienterai vers des professionnelles compétentes (consultantes en lactation) pour tout ce qui dépasserait mes compétences en la matière.




Certaines mamans qui s'étaient dit avant d'accoucher "je vais essayer, je ne sais pas, je verrai" allaitent toujours leur bambin après son premier anniversaire, mais réflexions et regards qui les mettent mal à l'aise les poussent à envisager un sevrage anticipé alors que tout roule... Grâce à la sophrologie, elles retrouvent confiance en cet acte naturel et d'amour et parviennent à poursuivre leur allaitement en laissant de côté les "qu'en-dira-t-on" et en permettant un sevrage naturel.




Ce Concept de "SOPHRO-ALLAITEMENT" est donc une aide précieuse pour :


-soutenir l'allaitement maternel

-développer vos capacités de confiance à allaiter

-allaitement en respectant votre pudeur

-allaiter sans douleur

-allaiter après un cancer du sein

-optimiser votre repos

-allaiter et reprendre le travail

-aider le papa à trouver sa place

-allaiter un bambin sans crainte du jugement

-vous accompagner dans la diversification alimentaire

etc...

A l'adolescence, avec le grand chamboulement hormonal, la transformation physique s'accompagne parfois aussi de crises émotionnelles difficile à vivre. C'est une période de transition, d’incompréhension et d’incertitude.


mal-être difficile à surmonter seule

Des angoisses autour de la mort, des craintes sur l'avenir et sur sa propre existence amènent l'adolescent à un stress qui s'installe et peut affecter son émancipation. Partagé entre son désir de grandir et l'envie de rester un enfant, il a du mal à se situer dans ce monde où il vit. La sophrologie aide l'adolescent à accueillir cette transformation physique et à trouver sa place.



Selon l'âge de l'adolescent et ce qui l'amène à me consulter, lors de la première rencontre je le recevrai soit seul, soit accompagné de ses parents. Nous partagerons cependant toujours un temps d'échange en tête à tête afin qu'il soit conscient de la notion de confidentialité au sein de mon cabinet : lui seul décidera de raconter ce qu'il a vécu en séance. Généralement la séance dure entre 30 et 50 min. Une tenue confortable est préférable.

​Ainsi avec l'aide de la sophrologie, l'adolescent va pouvoir sereinement:

  • Se préparer aux devoirs notés en classe, aux examens (brevet, bac, BSR, permis de conduire etc...)

  • Apprendre à s'exprimer oralement sans trac

  • Accueillir les changements corporels positivement (arrivée des règles, pilosité naissante, problèmes cutanés etc)

  • Trouver sa place au sein d'un groupe (en classe, en famille, au sport...)

  • Mieux se comprendre soi-même, accueillir ses pensées sans jugement ni à priori (un des principes de la sophrologie)

  • Trouver son autonomie et se détacher sereinement de ses parents

  • Découvrir ses valeurs

  • Appréhender sa sexualité avec bienveillance

  • Développer ses capacités et trouver sa voie


Réécouter une séance enregistrée pour pratiquer seul chez soi.

  • Stéphanie Gaillourdet

Une préparation non médicale mais bien efficace!

Préparation à la maternité et préparation à l’accouchement sont trop souvent confondues, ce qui génère certains heurts entre l’ordre des sages-femmes et les sophrologues. Faisons le point sur cette situation en replaçant chacun dans son rôle. Nous allons aborder les complémentarités et les différences qui existent entre :

  • la préparation à l’accouchement, domaine réservé aux sages-femmes,

  • la préparation à la maternité, domaine du sophrologue.



Pour commencer, nous allons revoir le rôle de la sage-femme selon la Fiche métier extraite du ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes.“La sage-femme assure le suivi prénatal en accompagnant les futures mères[…] à travers des séances de préparation à l’accouchement. Elle pratique également les accouchements, en autonomie ou avec un médecin. Pendant l’accouchement, elle surveille pas à pas l’évolution du « travail » jusqu’à la naissance. […] Une fois l’accouchement terminé, cette spécialiste s’assure de la bonne santé du nouveau-né et contrôle ses réflexes. Durant les jours qui suivent l’accouchement, elle prodigue les soins nécessaires au rétablissement de la mère.[…] Enfin, quelques semaines après la naissance, elle assure les séances de rééducation postnatale. Depuis 2009, les sages-femmes sont autorisées à prescrire la contraception féminine et à assurer un suivi gynécologique de prévention, à l’exception des patientes à risque. Elles peuvent également pratiquer les vaccinations prévues par la réglementation.”

Cet extrait montre bien l’aspect thérapeutique et médical du métier de sage-femme. Seule une sage-femme peut exercer la préparation technique et le suivi médical de l’accouchement, de ses suites, comme celui du nouveau-né, Ces actions n'entrent pas dans le cadre de la pratique d'un sophrologue, qui ne peut et ne doit pas se substituer au corps médical. ​ La plupart des femmes vont consulter une sage-femme à partir du 4e ou 5e mois de grossesse et sont suivies par elle jusqu' à la sortie de la maternité, voire une semaine plus tard pour ses suites de couche. Cet accompagnement est donc plus restreint dans le temps que celui du sophrologue. ​

Grossesse détente

De son côté, le sophrologue peut intervenir bien en amont dès le tout début de grossesse et vous accompagner après la naissance.

La préparation à la maternité commence avec le désir d’enfant et s'étend jusqu'à l'arrivée concrète de celui-ci, le retour à la maison et tout ce qui en découle malgrè le bonheur immense : les changements dans le couple, de nouvelles responsabilités, un nouveau rythme de vie,, l'allaitement, la reprise du travail etc...

Les différents accompagnements sophrologiques à la maternité

Positif ou négatif...?

Un désir d'enfant parfois complexe

Pour certaines femmes la maternité est un chemin compliqué, qu'il s'agisse de FIV ou de traitements contre l'infertilité, ce sont des épreuves morales et corporelles difficiles qui peuvent décourager...




Pour d'autres, désirer un enfant amène à faire face à des dilemmes d'ordre familiaux, professionnels, ou tout simplement personnels. ​ Dans les deux cas, la sophrologie permet d'y voir plus clair, de retrouver courage et conviction en vos choix.


Bien vivre sa grossesse avec la préparation sophrologique

Au cours de votre grossesse, vous devrez faire face à de nombreuses modifications physiques et psychologiques. ​ Avec la sophrologie vous accepterez et vivrez mieux cette période de changement, pour vous préparer au mieux à la naissance du de votre enfant, ainsi vous apprendrez à:

  • Accepter ce nouveau schéma corporel souvent accompagné d'une l’altération temporaire de votre image

  • Réduire les nausées, fringales et autres désagréments digestifs

  • Améliorer votre sommeil souvent perturbé pendant la grossesse.

  • Vous préparer à deux, mentalement, à l'arrivée du bébé, ce troisième élément qui vous fait passer de "couple" à "famille"

  • Vous préparer à l'accouchement grâce à des techniques de respiration, de gestion du stress et de la douleur, qui je le rappelle seront en complément d'une préparation classique avec une sage-femme.

Après l'arrivée de bébé

Après l'accouchement, passée la phase de grand bonheur arrivent fatigue, doutes, stress.

Dur dur les pleurs d'un bébé!


Les nombreux conseils tous aussi différents que contradictoires les uns les autres, qui vous viennent de toutes parts, augmentent ce stress qui s'installe progressivement. Votre bébé, "éponge" à émotions absorbe votre stress et l'évacue de la seule manière qu'il connait: les pleurs! Or nous connaissons l'effet des pleurs d'un nourrisson sur un parent épuisé...stress et craquage!


Grâce à la sophrologie vous apprendrez à:

  • Libérer les tensions inutiles qui pourraient s'installer dans le corps,

  • Lâcher prise en prenant de la distance vis à vis des conseils de l'entourage,

  • Récupérer de l'énergie en allant la puiser dans vos ressources,

  • Gérer vos émotions face aux pleurs de bébé.



CONTACT

Stéphanie Gaillourdet

06.87.39.31.85   

Saint-Laurent-de-Gosse

LIENS UTILES

INFORMATIONS LEGALES

Mentions légales

Création site Stéphanie Gaillourdet

Siret: 49384279300066