Diplômée du CEAS Paris

une école de la FEPS 

membre du Syndicat des sophrologues professionnels (SPS) (n°1690)

Définition, mécanismes et conséquences du stress

Le stress est une réaction normale et souhaitable, de l’organisme.
Elle trouve ses origines au début de l’humanité lorsque l’homme devait lutter pour sa survie.

Face à un danger, c’est une réaction qui nous aide, soit à fuir, soit à nous défendre.

Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. L’individu est capable de gérer la pression à court terme mais il éprouve de grandes difficultés face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses.

Les trois phases du stress

Le stress appelé aussi réaction d’adaptation permet de réagir à son environnement. Ce syndrome général d’adaptation (selon Hans Selye, 1935) se déroule en 3 phases :

 

  1. La phase d’alarme : l’organisme se prépare à la fuite ou au combat. Dans cette phase, tous les sens sont en alerte : vos forces de défense sont mobilisées, un peu comme une armée en marche. Vous mobilisez toute votre énergie pour réagir.     

  2. La phase de résistance : l’organisme s’adapte. C’est la phase d’adaptation à l’agent stressant : vos mécanismes d’adaptation sont poussés au maximum pour préserver votre organisme de l’épuisement. Vous consommez vos réserves d’énergie.

  3. La phase d’épuisement : l’organisme est débordé. C'est le stade ultime du stress, toutes vos réserves sont consommées, vos mécanismes de défenses dépassés, résistances et tensions s’installent jusqu’à l’épuisement entraînant des problèmes de santé (envie de rien, déprime, états dépressifs…). Vous épuisez vos réserves d’énergie.

 

Les effets du stress sur le corps:

Problèmes digestifs, douleurs musculaires (mâchoire, épaules, cou, dos), infections cutanées, insomnie, aménorrhée (absence de règles), prise de poids importante, troubles de la concentration et de la mémoire sont des résultantes fréquentes au stress.

S'il est trop important, il peut être à l’origine de certaines défaillances du système immunitaire et aggraverait également certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, le diabète de type 2 et le cancer. 

Comment la sophrologie aide à lutter contre le stress?

Grâce à des exercices de relaxation dynamique, mettant en oeuvre la respiration et des tensions douces des muscles puis un intense relâchement, vous apprendrez à ressentir votre corps et ainsi à mieux reconnaître les alertes qu'il vous envoie.

Grâce aux visualisations positives vous renforcerez votre capacité à sourire à la vie et abaisserez intensément votre stress.

sources:© CIAO, Traquetontrac,Passeportsanté.net